Biographie Vincent Pierre



Biographie Vincent Pierre

premier ancêtre Vincent connu en Amérique

le Père Léopold Lanctôt o.m.i. nous dit dans un ouvrage dont le titre est: FAMILLES ACADIENNES (tome II), ce qui suit:

"Pierre Vincent, naquit en France vers 1631. Il vint en Acadie en 1654, avec Emmanuel Le Borgne, sieur du Coudray, marchand de la Rochelle, qui vient ravitailler la colonie, dans laquelle il a des intérêts commerciaux. Le Châteaufort, armé en guerre, mis à la disposition de Le Borgne par son associé, le duc de Vendôme, part de La Rochelle le 25 mars 1654. Il porte à son bord quelques nouveaux colons, dont Pierre Vincent et Michel Richard, laboureurs, et Pierre Thibodeau, meunier. Il est en outre chargé de provisions, d'armes et de munitions, dont la valeur s'élève à 75000 livres (15000$). Le voilier de 300 tonneaux arrive à Port-Royal à la mi-mai 1654."

"Peu de jours après son arrivée, Pierre Vincent assiste à la prise de Port-Royal par Sedgwick..........."

Quand le Père Lanctôt écrit au sujet de Pierre Thibodeau, il ajoute et je cite:

"......Emmanuel Le Borgne de Bellisle, seigneur de Port-Royal......"

"......le Châteaufort, commandé par le capitaine Guilbeau......."

"Deux mois après l'arrivée de Pierre" (Thibodeau) " en Acadie, le 31 juillet 1654, malgré que l'on soit en plein temps de paix, une flotte anglaise , commandée par le major Robert Sedgwick, paraît devant Port-Royal: elle est composée de trois navires de guerre et d'une caiche (voilier à deux mats), portant 500 soldats. Sedgwick arrive du fort de la rivière Saint-Jean, dont il s'est emparé et où il a fait prisonnier Charles de Saint-Étienne de La Tour, gouverneur de l'Acadie. Après deux semaines de résistance opiniâtre, malgré sa petite garnison de 120 hommes, Germain Doucet, dit La Verdure, commandant de Port-Royal, doit capituler. La garnison française et son commandant ainsi que Le Borgne, sont renvoyés en France à bord du Châteauford. Après le départ de la garnison française, les Anglais quittent également Port-Royal, n'y laissant aucune garnison: les habitants se gouvernent eux-mêmes au moyen d'un Conseil présidé par un syndic, Guillaume Trahan. ( Sa fille Jeanne épouse Pierre (II) Vincent).

Ginette Arpin
2008, Contrecoeur

Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique

Copyright © NosOrigines.qc.ca 2021