Biographie Stephane Doyon



Biographie Stephane Doyon

 

      Grave collision face à face

fait 4 décès en Beauce dont 2 enfants

Ce mercredi 9 mars 2011, vers 15 h 30, la Sûreté du Québec a reçu un appel qui lui fait mention d'une importante collision entre une mini-van et un poids lourd, sur la Rte 108, dans une zone où la vitesse est limitée à 70 Km/h, à l'approche du changement de limitation à 50 Km/h.

Pour une raison encore sous enquête, la mini-van qui transportait 6 personnes à son bord, aurait changé subitement de voie, pour aller percuter de plein fouet en choc frontal, le poids lourd qui venait en sens opposé.

Dans ce tragique accident, 4 personnes ont malheureusement perdu la vie, dont 2 enfants, un âgé de 8 ans et un bébé de 10 mois.

Le conducteur ( Stéphane Doyon, 34 ans ) et sa passagère

( Nathalie Drouin, 27 ans ) ans, sont également décédés des suites de leurs blessures.

Un autre poupon qui est âgé de moins de 2 ans, repose dans un état critique au centre hospitalier, de même qu'un autre enfant, âgé de moins de 5 ans qui est sérieusement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger.

Il est aussi à noter que Nathalie Drouin était enceinte de 7 mois et malheureusement, le foetus qu'elle portait est aussi ajouté aux victimes de cette autre tragédie meurtrière sur la route.

Il est encore trop tôt pour tirer des conclusions sur ce triste et tragique évènement qui vient de décimer une famille, la Sûreté du Québec mène l'enquête et au moment de publier le présent reportage, toutes les hypothèses sont retenues, y compris, un éventuel geste volontaire.

Sources : Sgt Denis : Relation Médias Sûreté du Québec.


accident st-victor beauce Photo Collaboration Michel Mathieu
 
.......................................................................................................................
 

L'accident de Saint-Victor fait quatre victimes

Simon Busque

Faits divers - Publié le 9 mars 2011 à 18:13

L'impact a été très violent

Le grave accident survenu en milieu d’après-midi sur la route 108 à l’entrée Est de Saint-Victor a finalement fait quatre victimes.

Il s'agit de Stéphane Doyon, 34 ans, Nathalie Drouin, 27 ans, Miguel Jolicoeur, 8 ans, et un bébé de moins d'un an, Bryan Doyon, tous de Saint-Victor.

Selon les informations que nous avons pu obtenir, six personnes prenaient place dans la mini-fourgonnette. Les deux autres enfants ont été blessés dont un plus sérieusement. Ils ont été transportés au centre hospitalier de Saint-Georges. Pour ce qui du conducteur du fardier, il a été blessé légèrement.

«La collision a été produite à haute vitesse et toutes les hypothèses sont envisagées», a indiqué le porte-parole de la Sûreté du Québec, Claude Denis, à l'Agence QMI. La cause de l'accident devrait être confirmée par la SQ d'ici quelques jours. La route 108 a été fermée jusque vers 1h dans la nuit afin de permettre aux enquêteurs de reconstituer les faits.

Soulignons que la mini-fourgonnette est entrée en collision avec un camion-remorque au bas d’une côte ne donnant aucune chance aux occupants du plus petit véhicule. Les conditions météorologiques ne seraient pas en cause. La SQ nous a confirmé que la visibilité était bonne et que la chaussée était sèche et dégagée à cet endroit.

Les résultats partiels de l'autopsie du corps de... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet) 

Les résultats partiels de l'autopsie du corps de Stéphane Doyon révèlent que le conducteur de 34 ans souffrait d'une tumeur osseuse qui avait endommagé une partie de son cerveau.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

 

Marc Allard

Marc Allard
Le Soleil

(Québec) La Sûreté du Québec privilégie l'hypothèse d'un problème de santé et écarte celle d'un geste volontaire pour expliquer l'accident de la route qui a fauché la vie de quatre membres d'une famille recomposée, mercredi dernier, à Saint-Victor, en Beauce.

Les résultats partiels de l'autopsie du corps de Stéphane Doyon révèlent que l'homme de 34 ans souffrait d'une tumeur osseuse qui avait endommagé une partie de son cerveau, nous a indiqué hier le coroner Pierre Guilmette.

«Donc, il n'est pas impossible que M. Stéphane Doyon ait eu un malaise soit sous forme d'une absence ou d'une crise d'épilepsie, souligne le Dr Guilmette. Ça rajoute des hypothèses explicatives à cet accident tragique.»

La Sûreté de Québec se concentrera maintenant sur cette piste. «On ne retient pas la cause du geste volontaire, indique Richard Gagné, le porte-parole de la SQ. On ne pourra jamais l'écarter complètement, mais elle n'a pas été retenue par les enquêteurs, compte tenu des résultats de l'autopsie et de l'enquête.»

La SQ avait envisagé l'hypothèse du geste volontaire dès le départ. Interrogé par Le Soleil la semaine dernière, le chauffeur du poids lourd impliqué dans la violente collision estimait d'ailleurs que Stéphane Doyon avait volontairement fait dévier sa camionnette sur son fardier.

«Il a changé de voie et il a accéléré. Il me regardait. Il m'a bien vu. Il est venu me chercher», confiait Wilfredo Carrascal, un employé de la compagnie Transport Des Saults.

Le Dr Guilmette tenait à ce que le public sache qu'une tumeur osseuse avait possiblement affecté la conduite de Stéphane Doyon.

«On avait une seule hypothèse, c'est-à-dire la possibilité que M. Doyon ait provoqué lui-même l'accident, dit-il. Alors, je pense que par respect pour les familles et l'entendement de la population, ça rajoute un élément de réflexion. Il faut être prudent.»

Pierre Guilmette s'attardera maintenant aux antécédents médicaux de Stéphane Doyon qui pourraient être liés à la tumeur. Il attend la suite des résultats de l'autopsie et des rapports de toxicologie. Notamment en raison des délais de ces démarches, il ne pense pas être en mesure de livrer son rapport avant un an.

............................................................................................................................

Drame de Saint-Victor : le conducteur aurait eu un problème médical


 

Kathleen Frenette Agence QMI

Faits divers - Publié le 16 mars 2011 à 11:36

Le conducteur de la fourgonnette, Stéphane Doyon, aurait eu un malaise.

Un problème médical serait à l'origine du terrible accident qui a coûté la vie à quatre membres d'une même famille, mercredi, sur la route 108 à Saint-Victor, en Beauce.

«À la suite de l'autopsie préliminaire et avec les conclusions du coroner, il est possible de croire que c'est une problématique médicale du conducteur qui serait à l'origine de l'accident », a expliqué mardi Ann Mathieu, porte-parole de la SQ.

Les autorités policières ont également étudié le parcours du conducteur et rien, selon la policière, ne porte à croire qu’un geste volontaire serait à l'origine du drame.

«C'est certain qu'on ne pourra jamais écarter, hors de tout doute raisonnable, cette hypothèse. Cependant, rien n'indique qu'il s'agit d'un suicide. Par contre, tous les indices récoltés, eux, nous amènent vers la problématique médicale», a précisé la porte-parole.

L’accident, survenu mercredi, a coûté la vie à Stéphane Doyon, 34 ans, Nathalie Drouin, 27 ans, Miguël Jolicoeur, 8 ans et Bryan Doyon, un bébé de 11 mois.

Seuls deux enfants, âgés de quatre et deux ans, ont survécu à ce terrible accident.

..............................................................................................................................


Imprimé à partir du site web leclaireurprogres.canoe.ca  - Friday, March 25, 2011 -  © 2011  L'ÉCLAIREUR PROGRÈS


L'accident de Saint-Victor a-t-il été provoqué par le conducteur de la fourgonnette ?

Simon Busque

Friday, March 11, 2011 - 14:48

Faits divers - Selon le conducteur du camion-remorque impliqué dans le terrible accident de Saint-Victor, Wilfredo Carrascal, le conducteur de la mini-fourgonnette, Stéphane Doyon, aurait foncé délibérément dans son fardier.

Le conducteur du camion, un résidant de Victoriaville, a fait cette déclaration au journal Le Soleil expliquant qu’il roulait sur sa voie à basse vitesse lorsqu’il a vu la mini-fourgonnette changer de voie et accélérer. Il a tenté de l’éviter main en vain.

La Sûreté du Québec poursuit pour sa part son enquête. «Il reste encore beaucoup de travail à faire pour établir les circonstances de l’accident et tant et aussi longtemps que ce travail n’aura pas été fait, nous ne pourrons pas nous prononcer», indique le porte-parole de la SQ, Richard Gagné, qui invite les gens à ne pas sauter aux conclusions trop rapidement. «Une inspection mécanique sera effectuée sur le véhicule et une autopsie sera pratiquée sur le corps du conducteur. Après cela, peut-être serons-nous en mesure de savoir exactement ce qui s’est passé ?»

Le curé de Saint-Victor, Germain Tardif, invite lui aussi les gens à ne pas sauter aux conclusions trop rapidement. «D’ici la conclusion de l’enquête, nous devrions faire taire la machine à rumeurs pour se concentrer sur cette famille qui a été décimée», a affirmé à l’Agence QMI l’abbé Tardif qui connaissait bien la famille. «De voir que leurs vies se terminent comme ça, c’est réellement triste et difficile à comprendre», conclut-il.

Rappelons que Stéphane Doyon, 34 ans, Nathalie Drouin, 27 ans, Miguel Jolicoeur, 8 ans, et un bébé de moins d'un an, Bryan Doyon, tous de Saint-Victor, ont perdu la vie dans l'accident survenu mardi après-midi dernier. Les deux autres enfants qui prenaient place dans le véhicule devraient s'en sortir.


Agence QMI TVA

Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2018