Biographie Pierre Dandonneau



Biographie Pierre Dandonneau


DANDONNEAU, dit Lajeunesse, Pierre colon, baptisé à La Rochelle (France) le 25 octobre 1624, fils de Jacques Dandonneau et d’Isabelle Fain, décédé à Champlain en 1702.

      Pierre Dandonneau fut un des plus serieux et des plus tenaces colons des premiers temps de la colonie. Il semble qu’il n’ait même pas taté de a traite des fourrures. Arrivé au pays vers 1647, il fut dirigé vers le bourg de Trois-Rivières et travailla d’abord comme serviteur-engagé chez Jean Godefroy de Lintot. Une première concession de terre lui fut accordée le 21 avril 1652, et il devint vite un des principaux habitants de l’endroit. Lorsqu’il signa son contrat de mariage avec Françoise Jobin, fille du roi demeurant chez le sieur de Lintot, le 16 janvier 1653, des gens aussi influents que le gouverneur de la ville Jacques Leneuf de La Poterie et le commandant du fort Pierre Boucher étaient présents. Dandonneau acquit des concessions dans les îles situées à l’embouchure de la rivière Saint-Maurice.

      En 1664 il quitte Trois-Rivières et se transporte avec sa famille à Champlain, où il fut l’un des premiers concessionnaires. Il acheta d’abord du sieur Besnard dit Saint-André une terre sur laquelle deux arpents étaient déjà défrichés, puis le 17 mars 1665 le seigneur du lieu, Pézard de La Tousche, lui accordait une concession en propre. Dandonneau ne quitta plus la seigneurie de Champlain, au développement de laquelle il a beaucoup contribué et où il mourut en 1702. De son mariage avec Françoise Jobin il eut dix filles et trois fils; l’un de ces derniers, Louis, sieur Du Sablé, fut seigneur de l’île Dupas et maria sa fille Marie-Anne au découvreur Pierre Gaultier de La Vérendrye.

Raymond Douville

Archives du séminaire de Trois-Rivières, mss, coll. Henri Désilets et Montarville Boucher de La Bruère.— P.-G. Roy, Inv. concessions, V : 190.— Cloutier, Histoire de la paroisse de Champlain, passim.— Archange Godbout, Les pionniers de la région trifluvienne (Trois-Rivières, 1934).— Sulte, Mélanges historiques (Malchelosse), XVIII, XX, passim.

Source: Dictionnaire biographique du Canada en ligne
Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2019