Biographie Josephe Lalonde



Biographie Josephe Lalonde

Greffe du notaire Jean-Baptiste Deguire à Vaudreuil : Inventaire des biens de Joseph Deschamps, époux de Josephte Lalonde

Le 13 avril 1807, à la requête de Josephte Lalonde, résidant à Vaudreuil, veuve de Joseph Deschamps tant en son nom à cause de la communauté qui a existé entre elle et lui que comme tutrice à Charles agé de 20 ans et Joseph Deschamps, agé de 15 ans, enfants mineurs nés de son mariage avec le dit défunt son mari, en présence et assistée d’Amable Deschamps, fils majeur de la dite Josephte Lalonde et défunt Joseph Deschamps, les dits Amable, Charles et Joseph Deschamps, héritier pour chacun un tiers, a été procédé à l’inventaire et description de tous les biens meubles de la dite communauté. Tous biens prisés et estimés par Toussaint Legault dit Délaurier et Étienne Hémond, cultivateurs à Vaudreuil
- un petit buffet prisé de 15 livres
- une couchette, une paillasse et un petit lit de plume prisés 66 livres
- total 81 livres
- dettes actives néantes
- dettes passives néantes

Greffe du notaire Jean-Baptiste Deguire à Vaudreuil : Contrat de mariage de Paul Brunet dit Bourbonnais et  Josephte Lalonde

Le 13 avril 1807, furent présent Paul Brunet dit Bourbonnais, résidant à Vaudreuil, garçon majeur des défunts Claude Brunet dit Bourbonnais et Angélique Émery dit Godert et Josephte Lalonde, veuve de Joseph Deschamps. De la part du futur époux assisté de Joseph Brunet dit Bourbonnais, son frère et son parrain; Jean-Marie Chale, beau-frère; Étienne Hémond, neveu; Toussaint Legault, ami. De la part de la future épouse assistée d’Amable et Charles Deschamps, ses enfants; Paul Lalonde, frère; Hyacinthe Hémond, ami; Archange Halard, amie.

Pour être lesdits époux communs en tous biens meubles, acquêt et conquête immeubles suivant la coutume ancienne dans le pays. Ne seront tenus des dettes l’un de l’autre créées avant leur mariage, et s’il s’en trouvent, elles seront acquittées par celui ou celle qui les aura faites. Les dits futurs époux se prennent avec leurs biens : ceux de la future épouse consistent en ce qu’il peut lui revenir pour son droit de communauté qui a existé entre elle et son défunt mari dont elle a fait faire l’inventaire ce jour. Le futur époux déclare avoir à lui appartenant de son acquêt une terre sise au sud ouest du chemin public de la Côte double seigneurie de Vaudreuil, de 3 arpents de front sur 20 de profondeur, tenant par devant au dit chemin, par derrière à François Boyer, d’un côté à Jean-Joseph Trestler et d’autre côté à Jean-Baptiste Hémond; plus une autre terre de 3 arpents de front sur 23 de profondeur sise à Soulanges au lieu nommé la Côte St-Grégoire, tenant par derrière à François Boyer, d’un côté à Jean-Baptiste Trotier et d’autre côté à Joseph Boyer; sur laquelle terre, le futur époux déclare qu’il est dû à Antoine Fillion de qui il l’a achetée la somme de 300 livres. Le futur époux donne à la future épouse la jouissance, sa vie durant, un arpent et demi de front sur 20 arpents de profondeur de la dite première terre voisin de Jean-Baptiste Hémond, sans néanmoins faire commerce de bois.

Il a été convenu que les enfants nés du précédent mariage de la future épouse et de Joseph Deschamps, son défunt mari, seront élevés, nourris, entretenus et instruits dans la religion catholique romaine par les soins de la future épouse aux dépens de la communauté stipulée entre les futurs conjoints jusqu’à l’age de 18 ans, ce qui a été agréé par le futur époux pour d’autant mieux faire connaître l’affection qu’il porte à la dite future épouse. Pour la bonne amitié que la future épouse porte au futur époux, elle fait donation pure et simple, entre vif et irrévocable au futur époux ses hairs et ayant causes de telle part et portion de ses biens meubles, acquêts immeubles que l’un de ses enfants moins prenant aura et prendra en sa s….ssion après son décès ainsi qu’il est permis par des secondes noces.

Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2019