Biographie John Murdock



Biographie John Murdock

L'oeuvre de John Murdock

John Murdock, un homme qui faisait sentir partout son influence et son action mais que peu de personnes voyaient, vient de mourir à l'âge de 74 ans. Ce Chicoutimien d'ascendance écossaise, mais qui ignorait la langue anglaise, fut, parmi nos hommes d'affaires, celui qui a le plus profondément marqué la vie économique du Saguenay. Sa ville natale lui doit beaucoup. Tout un quartier, construit alors que ce secteur faisait encore partie de la paroisse, porte son nom. Il avait lui-même offert aux autorités municipales de financer les services municipaux, acceptant de n'être remboursé qu'après la ratification de l'annexion, afin de ne pas paralyser le développement domiciliaire de Chicoutimi. Il a fait construire une piscine dont il fit don aux citoyens du quartier. Cet industriel, qui avait entrepris péniblement son apprentissage de la vie en travaillant comme mesureur de bois, à l'âge de 13 ans, fut le principal artisan de la fondation des Saguenéens qui, durant plus d'une décennie, placèrent le nom de Chicoutimi et celui de la région sur la mappe du hockey professionnel. Au cours des dernières années, M. Murdock transforma le visage de la rue Racine remplaçant des terrains vagues et des bâtisses délabrées par de somptueux édifices. Il constata que la ville de Chicoutimi était reléguée au second plan au domaine publicitaire: il la dota d'un poste de télévision. John Murdock ne limita toutefois pas son action aux frontières régionales. Ii fit sentir son influence partout au Canada. C'est ainsi qu'il acquit les actions majoritaires de la compagnie d'assurance L'Union Canadienne et qu'il. participa à l'activité de plusieurs compagnies importantes. La revue Commerce, dans un grand reportage, avait établi un parallèle intéressant entre le fondateur de Chicoutimi Peter McLeod et John Murdock, "l'un des plus importants exploitants forestiers du Québec, celui qui a véritablement continué l'oeuvre des grands pionniers des exploitations forestières du Saguenay. L'un et l'autre, écrivait-elle en 1956, appartiennent à l’histoire de cette région, l'un et l'autre semblent avoir été prédestinés pour faire progresser ce territoire aux immenses ressources. Quand on parlait de sa philanthropie, ce n'était surement pas par vile flatterie. John Murdock a versé des dons à plusieurs oeuvres, sans espoir d'en retirer une publicité avantageuse. On ne saura jamais non plus le nombre d'étudiants qu'il a pécuniairement aidés. Nos lecteurs nous feront peut-être observer que c'est facile de se montrer généreux quand on est riche. Nous leur répondrons que John Murdock a eu le mérite de donner volontairement alors que plusieurs bourgeois cossus n'ont d'autre souci que d'engraisser leur fortune sans se soucier de la collectivité. Même ceux qui ont pu souffrir de ses décisions ou qui ont critiqué, â certaines occasions, son comportement, doivent reconnaitre que John Murdock s'est toujours efforcé de faire fructifier son immense fortune dans de nombreuses entreprises qui ont accéléré l'essor économique de Chicoutimi tout en procurant de nombreux emplois. Le grand industriel a donc largement servi ses concitoyens. Nous lui rendons un hommage posthume.

John Murdock n'est plus par Bertrand Tremblay

M. John Murdock, l’un des hommes d’affaires les plus prestigieux du Saguenay et de la province est décédé, hier soir, à son domicile du chemin Sydenham, Chicoutimi, à l'âge de 74 ans, Il revenait d'un voyage d'affaires à Québec.

Principal actionnaire d'un grand nombre d'entreprises, il est sans aucun doute le personnage qui a marqué le plus profondément la vie économique de Chicoutimi. Il a construit un quartier de quelque 500 maisons, qui porte son nom; il a cédé une piscine aux autorités municipales pour servir à la jeunesse; le poste de télévision CJPM.

Ancien conseiller de Chicoutimi, il ouvrit, en Abitibi., la ville de Duparquet dont il fut le maire. 11 était père de deux fils, Paul et Craig, qui étaient associés avec lui dans la plupart de ses entreprises. Craig, né Amlot, était son neveu qui devint son fils adoptif et adopta le nom de Murdock en vertu d'un bill privé passé à la législature provinciale. Le défunt était le principal actionnaire d'un grand nombre d'entreprises, dont une compagnie d'exploitation forestière qui portait son nom, une entreprise de construction, Les Immeubles Murdock Ltée, dont la valeur des propriétés se chiffre Par quelque deux millions et demi de dollars, M. & M. Propane Gaz, distributeur de gaz propane, l'Union Canadienne, compagnie d'assurance dont le bureau-chef est établi à Québec, et le poste de télévision.

M. Murdock détenait aussi des intérêts dans plusieurs autres entreprises, notamment dans la Merrill Island Mining Company, de Chibougamau. Il possédait une écurie de pur-sang de grande valeur qui courent sur les grandes pistes de la province. Il était également. co-propriétaire du Colisée de Chicoutimi, et il avait développé à Laterrièrre une ferme forestière agrémentée par des colonies d'animaux et de poissons. L'Université d'Ottawa lui avait attribué le titre de Docteur en Administration financière, et Sa Majesté la Reine le fit Colonel honoraire du Régiment du Saguenay. Reconnu comme un philanthrope, M. Murdock a multiplié les dons à de nombreuses oeuvres et il aida plusieurs de ses concitoyens. D'ascendance écossaise; son premier ancêtre avait été commis de la Compagnie de la Baie d'Hudson au poste de Métabetchouan, M. Murdock naquit à Chicoutimi le 27 octobre 1889, du mariage d'Alexandre Murdock et de Josette Tremblay. Il était le sixième d'une famille de 11 enfants.

Ayant quitté l'école à l'âge de 13 ans, il travailla pour quelques compagnies forestières jusqu'en 1913 alors qu'il commença à édifier sa fortune en se faisant entrepreneur. Deux ans plus tard, il exécuta des contrats importants pour le compte de papèteries. Il poursuivit son essor dans le monde économique après avoir obtenu, du gouvernement provincial, d es concessions forestières dans les régions du Lac-St-Jean, de La Malbaie et de L'Abitibi.

Dans une entrevue accordée à la revue Commerce, M, Murdock expliquait ainsi la raison de son succès dans le secteur financier: "J'ai toujours travaillé fort et j'ai économisé; je n'ai jamais dépensé plus que je ne gagnais. J'ai toujours fait confiance à mes hommes et je me suis toujours efforcé de m'entourer de bons hommes. Le travail et l'économie, voilà la grande loi du succès en affaires, la règle d'or que doivent mettre de l'avant ceux qui veulent réussir dans la vie. Je la donne aux jeunes qui se lancent dans la vie, et je leur recommande la sobriété et le sérieux au travail."

Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2021