Biographie Jacques Brunel



Biographie Jacques Brunel

Transaction Entre La veuve brunel Et ses Enfans Le 20 octobre 1722 ce délivré Coppies aud[it] brunel

No 982 DD (paraphe)      [par le notaire Marien Tailhandier dit La Beaume :http://www.biographi.ca/fr/bio/tailhandier_marien_2F.html ]

 

Furent présent et comparurent personnellem[ent] Suzanne Berteau veuve de deffunt Jacque Brunel vivant habitant de Varenne tan en son nom a cause de la communaute quelle eue avec le dit deffunt dune part

Et Jacque brunel et Suzanne brunel et Denis baron son mary de luy duement autorisée a l’effet des presente pour Ce Comparait, et marie brunel femme de Augustin Letrefil [Littlefield] de luy autorisée pour Ce Comparait, Et Caterine Brunel femme de marc Fedy dit Lavigne son mary de luy duement autorisée pour ce comparait Et Genevieve brunel fille majeure usant de ses droit, Les d[it] Jacque brunel fils Suzanne & marie Caterine & Genevieve tous majeurs jouissant de leurs droits heritiers pour Chacun un Cinquième dud[it] deffunt Jacque brunel leurs père dautre part

 

Disant les d[ites] parties que led[it] deffunt Jacque brunel leurs leurs (sic) a lessé entre autre biens – ceux de la communauté d Entre Luy Et La dite Suzanne bertau Consistant En un peu de meubles Et bestiaux de une habitation de deux arpent quelque pied de fronc  Et quinze arpent trois perches de lons situee en la seigneurie dud[it] Varenne Entre Les Concession de Jacque Luissier Et les heritiers de deffunt Louis Ledoux Sur Laquelle terre Il y a Entre autre batiment Une alonge de maison toute neuve avec une cheminée de pierre qui apartien aud[it] Jacque brunel Le fils Layans faite a les fres Et depens sans que Lad[ite] veuve Sa mere Luy aye rien fourny ainsy quelle La declaré, Et desirant Les d[ites] parties faire partage Entres Elles ont a Lamiable Et auci Le moins de fres que faire ce pourra ce sans Inventaire Et y parvenir Et Eviter tous dofferant Et Conteste Les d[ites] parties d un Commun Consentem[ent] ont prié Et pris pour Leurs sarbitre ce faire Les partages des biens de la d[ite] communauté paul petit dit LaLumiere Capitaine de lad[ite] Cotte de Varenne Et Estienne S[e]necal dis La

 

page 2 [de l'original manuscrit] :

 framboise habitant dud[it] Varenne amis connus des dites parties qui leurs ont donné les meilleurs avis Et Conseil quils ont peu en apres avoir Le tout bien considere Et Examine Visité La dite terre de Lons Et de travers ont trouvé quelle Estoit ausy bonne dun cotte que de Lautre Et du Consentement des d[ites] partie En ont fait deux Lot Egaux pour Etres tirer au sor Entre La d[ite] veuve Et les d[its] enfans Lesquels Enfans tous dun commun accord ont dit a aute vois quil donnèrent Le Choix a Leur dite mere Et quelle pouvoit prendre Le Cotte qui Luy pleroit Le mieux, Ce que Voyant Lad[ite] bonne volenté de ses Enfans Elle a pris Et Choisit Le Cotte du Saurois qui sont Les d[its] Le doux Et a Lessé Le Cotte du nordet a ses d[its] Enfans que lendroit pouvait valoir quelque Chose de plus que Le Cotte du Saurois.

 

Et apres Les d[its] enfens ont demandé que Larpent deca de fronc Et quinze arpent trois perche de proffondeur a Eux eschu fut partagé En Cinq Lots Egaux pour En Jouir chacun Séparement Et par divis Les d[its]  La Lumiere Et Laframboise Lon mesuré Et Separé En Cinq Lot qui Est deux perche de fronc Et huit proffondeur, a Chacuns des d[its] Co heritiers Et comme Le premier Lot Joignant au Saurois a Larpent de la dite veuve Ses trouvé passer sur Le terraint ou Est située la maison neuve apartenant aud[it]  Jacque brunel Et Comme Les d[ites]  parties son tous bien aise Et veullent garder lunion Et la paix Entre Eux Et ne se faire aucune paine Les uns autres (sic) Ils ont tous accordé Et Consenty de bonne foy que Le d[it] Jacque brunel prend la dite portion de deux perche de fronc Joignant au saurois a Larpent de La d[ite] veuve sa mere Et a Legard des autres quatre lot a esté convenu de les tirer au sort entre Les d[ites] Suzanne Et marie Et Catherine Et Geneviève sus d[ite] Et sus nomée En presence de Leurs d[its] maris desquelles quatre lot a Esté fait quatre billet degalle grandeur et roulé Lun comme Lautre Et tires au sort a la manière a coutumée Et par Louverture des d[its] billets ses trouve que le premier lot eschu a Suzanne brunel Joignan

 

page 3 :

au Saurois a la part dud[it] Jacque brunel Et au nordest a la part de sa sœur Genevieve a qui escheu le second lot qui joint au nordest a la part de sa sœur Caterine Et au saurois a celle de lad[ite] Genevieve Le troisième Lot est Escheu a Lad[ite] Caterine qui joint au nordest a la part de lad[ite] marie du Cotte du Saurois a celle de lad[ite] Genevieve________________

Le quatrieme Lots Et Escheu a Lad marie brunel Le quel joins au nordest a la Concession de Jacque Luissier Et au saurois a part de lad[ite] Caterine______________________

 

desquels lots Et partage Lesd[ites] parties se sont tenus Et se tiennent Contant Et satisfaits Comme Estant bien Esgaux pour des d[ites] portions de terre Jouir faire Et dis poser par les coheritiers leurs hoirs et ayant cause ainsy que bons leurs semblera au moyens du present partage a commensser Lad[ite] Jouissance apres Le deces de lad[ite] veuve leur mere voulant Et consentant Les d[its]  enfans que leur dite mere jouissent de leur sus d[ite] portion de terre pendens sa vie pour luy aider a subsister Et avoir Ce qui luy sera necessaire___________ neanmoins a la Charge des Cens Et rente Et devoir seigneuriaux dont les d[ites] part de terre son chargée enver les seigneurs a qui deubs sont ainsy quil son declares dans les contract de concessions desquels Contracts les d[ites] parties san aiderons les uns aux autres en cas de besouens__________________

 

Et a legard des bestiaux et de quelque peut de meubles qui est peut de chose les d[ites] parties son convenus de bonne foit de lesser les d[its] meubles a leur dite mere, est quant au bestiaux les ont partager en deux lo dont lad[ite] veuve en a pris un lot qui la moitié et lautre lots ou moitié ce montant par estimations a la som[me] de soixante quatorze livres Les d[its] enfans les ont partages eux mesme entre cinq enfans quils sont et sans feront raison Les un autres hemans mieux les prendre que de les vendre a des Estrangers Et ce tiennent et disant

 

page 4 :

 estres bien contant sans autres forme de partages_____________

et a legars des harnois es instrument d agriculture de la d[ite] communauté led[it] Jacque brunel san est volontairement chargé comme estant le fermier de sa dite mère, lesquels harnois consiste Scavoir un soc a bardeau, un coutre une chaine de la charrue a cinqs mailles un crochet et deux chenilles de fer une muette ou Clef Un cour bouton de fer une paire de rüelles a moitié usée une grand paire de roues de charrette toutes neuve garnies de frettes, desquels d[its] harnois cy dessus Led[it] brunel fils rendra compte a ses d[ites] seurs______ apres le deces de leur d[ite] mere ou par une decharge de lad[ite] veuve sy elle changet de fermier________________

 

declare led[it] Jacque brunel qui luy es due la somme de trois cent livres du pais comme il parait par une obligation que led[it] deffunt brunel et sa dite mere luy ont consenty passée devant m[aître] Jacque bourdont le 30 janvier 1713 pour les cause y contenue Comme ausy declare led[it] brunel fils quil faut deduire sur lad[ite] obligation de trois Cent livres cent quarante quatre livre du pais Lesquels autés de trois cent reste cent cinquante six ?….? qui est argens pris de France cent dix sept livres et pour lesquels cent dix sept faut deduire la somme de quarante cinq livres pris de France pour la vieille maison qui ses trouvée située sur la part de terre du d[it] brunel ainsy quarante cinq livres autés de cent dix sept reste soixante douze livres a payer de la susd[ite] obligation qui est trante six livres pour les d[its] enfans et autant pour la d[ite] veuve Laquelle somme sera payée aud[it] brunel apres le deces de sad[ite] mere ainsy quil est porté dans la d[ite] obligation

Es a legard de quelques autre petitte dette que Lad[ite] Communauté peut devoir tant a la fabriques de Leurs paroisse quailleurs Lad[ite] veuve ce chargé de les payer et Enaquiter ses d[its] enfans

 

De plus sont convenues Les d[ites] parties Et declarent

 

page 5 :

 quils ont connaissance et savent bien que le dit brunel fils a fais une alonge de grange de trante pied de lons qui se trouve presentement situee sur le Cotte de larpent de terre de fronc que Lad[ite] veuve a pris Et Luy Est Escheu Il luy sera posible de la demolir Et de lanlever apres la mort de sad[ite] mere sy Elle ne luy Eschoit pas par le partage Sans que ses d[ites] seurs y puissent rien pretendre ayant Esté faite a ses fres et depens________ Comme ausy Lad[ite] veuve Ses d[ites] filles tiennent quite led[it] Jacque Brunel fils de la somme de quatre Cent livres moyennant laquelle les d[its] deffunt Brunel ladite veuve avait vendu le derriere de leur concession par Contract passé devant Le d[it] Bourdon no[taire] Les jour Et an y contenus de mesme ausy quite led[it] brunel fils des bestiaux Et pention qui est specifié par son contract de mariage, Et moyens du d[it] partage Clause et condition y contenues, Les d[ites] parties se prometent reciproquem[ent] Les uns au autres ne se jamais Inquieter ny rechercher directement ny indirectement pour la succession dud[it] deffunt leur père ny pour ce qui est porté dans led[it] contract de mariage dud[it] Jacque brunel fils sad[ite] mere ayant declare que sond[it] fils les avais bien tous payé par neuf mois de service quil leur avait rendu dans leur urgente necessité Et quil luy ont remis lannée de nourriture par un billet qui ses trouvé égaré Et que sans les secours de sond[it] fils et sa brue Elle aurait eut bien de la paine a subsister avec Led[it] deffunt brunel son mary qui a esté fort lontems Incommaudé sans pouvoir faire aucun travail car ainsy a esté convenue et accordé de bonne foy Entre Lesd[ites] parties prometant & obligeant & renoncant & fait et passé aud[it] Varenne En la maison du brunel fils Lan mil sept cent vingt deux le vingtiesme Jour d’octobre en presence des Sieurs paul petit & La franboise arbitre Et aimable Compositeurs Et temoins soubsignes avec Le dit notaire Le d[it] Jacque brunel denis baron fesant pour luy et pour Lad[ite] Suzanne brunel sa fem[me] pierre augustin Litrefils marie brunel sa femme

 

page 6 :

Lad[ite] veuve marc Fidy Et Caterine brunel sa feme Genevieve brunel & Jeanne ansse fem[me] dud[it] Jacque brunel a ce presente ont tous dit Et declaré ne scavoir Escrire ny Signer de ce Interpelles apres Lecture faite suivant Lord[onnance]

 

La Framoise      p pettit

 

Tailhandier (paraphe)not[ai]re
 
____________________________________________________________________________________________
 
Paléographié par Céline Brunel ; révisé par Denise Legault en oct. 2013
Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2020