Biographie Come Cartier



Biographie Come Cartier

Le Dr Côme Cartier fit ses études classiques au séminaire de St-Hyacinthe,recut son doctorat en médecine de l'Université Laval, section de Montréal, en mai 1902 et arriva à L'Annonciation le 17 septembre 1902. Il défendait ses idées avec une obstination irréductible, jusqu'à donner, un jour, sa démission comme maire, parce que ses conseillers ne se rendaient pas à son opinion, après cinq minutes d'avis, montre en main; il répétait ainsi le geste de son oncle Georges-Etienne Cartier. Il connaissait tout le monde du canton par son prénom. Son commerce était agréable et utile. Une heure de conversation avec lui n'était jamais du temps perdu. Il possédait l'art de souligner le comique d'une situation. Il était d'une sensibilité aigue et affichait une certaine impassibilité de surface; la littérature, les évocations du passé, la douce poésie des vieilles traditions l'attendrissait aux larmes. Il aimait s'entourer de jolies choses et adorait la nature, ce qui a beaucoup contribué à le retenir dans les montagnes du Nord. Le Dr Cartier était conservateur nationaliste, en politique. Sa famille avait de puissantes attaches au parti, mais il était assez libre de pensée pour s'élever au-dessus de cette alliance, quand des principes d'ordre supérieur étaient en jeu. Son patriotisme était sain et éclairé; ce qui explique son appui total à Henri Bourassa, député du comté Labelle pendant 22 ans. Il a gardé le goût de la jeunesse, de l'optimisme, de l'humour et du rire. Il a contribué de toutes les facons à l'organisation des sports. En toute saison, il était assidu aux joutes disputées au village. C'était le modèle du véritable médecin de campagne par sa grande compréhension, par son mépris de la distance à parcourir et de la fatigue, par son dévouement et sa compétence. Quand il entrait dans une maison où un patient l'attendait depuis une journée parfois, dans ce pays aux chemins impossibles, c'était comme un soulagement, tant il savait inspirer confiance aux gens. On l'attendait avec impatience à cause aussi de sa bonhomie, de sa jovialité; et puis le patient avait l'impression que le Dr Côme s'était dérangé par plaisir, pour lui rendre une petite visite de cérémonie, comme on va voir un ami dont on n'a pas eu de nouvelles depuis longtemps. Tels étaient les mérites de cet homme, qui a pris occasion de sa profession pour pénétrer dans tous les foyers, afin de relever les courages, de stimuler les initiatives, de suggérer des projets; c'est-à-dire afin de travailler au progrès des familles et des institutions de sa petite patrie. Extrait du livre Doulce Souvenance du Frère Samuel Charrette (1953)
Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2018