Biographie Bizard Jacques



Biographie Bizard Jacques

Un Bizard d'ivrogne

Crête 1669, dans l'armée de Venise face aux Turcs, deux hommes - un protestant, l'autre catholique - lèvent un verre à leur santé et leur amitié. Après 3 mois le catholique avait convaincu le fils d'un pasteur d'abjurer la vie austère des calvinistes et de devenir un bon catholique qui peut savourer un verre de vin sans remords. Une bizarre d'amitié débuta entre les deux hommes.

Les deux ont laissé des traces dans notre histoire. Le premier avec des barils de vin et une île à son nom et le deuxième avec ses canons et un château qui porte son nom. Nos deux guerriers qui aiment tant le vin sont le Suisse Jacques Bizard et Louis Buade, mieux connu sous le nom Frontenac.

Frontenac fait de Bizard son aide de camp. Après la campagne contre les Turcs les deux passent quelques bonnes années dans l'armée du roi de France et puis en 1672 nos héros arrivent à Québec.

Frontenac l'envoya la même année à Montréal pour régler un cas de coureurs de bois hors loi. Le feu pogne immédiatement et les esprits s'échauffent avec le gouverneur de Montréal François-Marie Perrot. C'est Perrot lui-même qui est à la tête d'une bande qui fait du trafic illicite d'eau de vie avec les sauvages. Perrot a la fâcheuse habitude de jeter des gens qui pourraient lui causer des ennuis sans autre forme de procès à la prison. Bizard est donc à la bonne adresse et logera au prison de Montréal.

Mais son protecteur Frontenac lui vient à l'aide. Il a enfin un prétexte de mettre fin aux activités de Perrot qui peut goûter à son tour l'air de la prison de Québec et de la Bastille à Paris.

Bizard par contre devient maire de Montréal. Et il y a d'autres bonnes nouvelles, il reçoit l'île Bonaventure qui deviendra l'île Major et portera plus son tard son nom afin qu'il y installe une seigneurie avec des colons.

Face aux choix de travailler fort ou de s'enrichir rapidement tout en buvant un bon vin il choisit de continuer le trafic illicite de Perrot. Les relations avec les gens important de Montréal ne sont pas au meilleur. Plus tard le gouverneur La Barre aura l'opinion suivante quand il écrit au ministre: "Ce Bizard est un Suisse plongé dans le vin et l'ivrognerie, inutile à tous services par la pesanteur de son corps".

Mais notre bizarre de bon vivant n'avait rien à craindre. L'amitié de deux hommes assermenté dans du vin ne s'efface pas à cause de bagatelles. Frontenac le protège sans cesse avec une énergie vigoureuse. Et comme c'est encore de nos jours l'habitude, on récompense de tels comportements par une augmentation de salaire de 300 livres et d'une promotion en forme de vice gouverneur. Mais Bizard meurt avant la nomination.

ECCLES, W. J. Professor of History, University of Toronto, Toronto
BELLAVANCE, MARCEL. Chargé de cours d’histoire, Royal Military College of Canada, Kingston, Ontario.

A Bizard drunkard

Crete 1669, in the Venetian army facing the Turcs, two men - one protestant, the other catholic - have a drink on her friendship. After 3 month the son of a reverent renounces his austere protestant life and become a good catholic having a wine without self-reproaches. It was the starting point of a bizarre friendship between the two men.

Both let its traces in our history. The first with his wine barrels and an island with his name and the second with his canons and a well known hotel in his honour. Our two wine loving warriers are the Swiss Jacques Bizard and Louis Buade, better known under the name Frontenac.

Frontenac names Bizard his lieutenant. After the campaign against the Turcs they passe some good years in yhe army of the King of France and arrive 1672 in Quebec.

Frontenac sends him the same year to  Montreal to stop illegal fur and alcool traffic. He has immediately toubles with the governor of Montreal, François-Marie Perrot. Perrot him-self is the head of the smuggler gang selling alcool to the Indians. Perrot has the bad habit to jail without any process annoying persons. Bizard is at the good address and spends his time in the prison of Montreal..

But his protector Frontenac helps. Finally he has a pretext to stop the illegal activities of Perrot who spends some month in the prison of Qubec and the "Bastille" in Paris.

Bizard however becomes major of Montreal. Even more good news, he receives the Bonaventure Island which becames later Major Island and finally Bizard Island. Bizard should install on the Island a "seigneurie" and settle some colons.

Faced of the choice to work hard or get rich quickly drinking wine he decides to choose to continue the illegal fur and alcool traffic of Perrot. The relations with the important people of Montreal are not the best. Some time later the governor La Barre will have the following opinion when he writes to the minister: "This Bizard is a Swiss diven in wine and drunkenness, unable to any service bay the weight of his body".

But our bizarre well living man had his protector. The friendship of two men signed with wine will not be wiped out with such silly details. Frontenac protects him with energy. And as it is still nowadays use, such behaviour is honoured by a better salary of 300 pounds and a promotion to become vice-governor. But Bizard dies before his is named vice-governor.

ECCLES, W. J. Professor of History, University of Toronto, Toronto
BELLAVANCE, MARCEL. Chargé de cours d’histoire, Royal Military College of Canada, Kingston, Ontario.

Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2018