Biographie Joseph-Sebastien Poirier



Biographie Joseph-Sebastien Poirier

Le Chemin du Roi de Ste-Luce à Trois-Pistoles, Juillet 1792, Procès verbal de Jean Renaud: Cahier 8, p. 143______ L'an mil sept cent quatre vingt douze les cinq, six, sept, neuf et dix de juillet, je soussigné, Voyer du district de Québec, je me suis exprès transporté à la paroisse de St Germain Seigneurie de Rimouski à la requête des seigneurs du dit lieu, du Bique, de Drapeau et de l'île Verte, et aussi, d'un grand nombre d'habitants, pilotes et autres particuliers tant des dits lieux que de Gaspé, Québec et autres parts exposant les difficultés et les inconvénients où ils sont ainsi que le public en général faute d'avoir un chemin du Roi et de communication entre les Seigneuries de la pointe aux Pères, Rimouski, le Bic, la Seigneurie de Drapeau jusqu'à celle des Trois-Pistoles, et requérant qu'un chemin de Roi leur soit accordé et tracé par les endroits les plus favorables pour être stable et permanent à l'avenir, étant arrivé au dit lieu et ayant égard de la dite requête, j'ai reconnu la nécessité d'établir les dits chemins du Roi pour faciliter la communication avec les Trois Pistoles et de là jusqu'à la ville de Québec, et n'ayant en vue que le bien public j'ai commencé ma visite à l'anse aux coqs dans la seigneurie de la pointe aux Pères accompagné de Mr Augustin Trudelle représentant le Seigneur, de Julien Ré(h)el, lieutenant des milices dans les dites seigneuries, de Mr William Ross, Pierre Lepage, Antoine Morin, Antoine Côté, Louis Dutremble, Jean Ruest et plusieurs habitants notables chacun en leur endroit, et de l'avis du dit lieutenant et d'une grande majorité des susdits j'ai fait plaquer les arbres au rivage de la dite anse aux Coqs au pied du coteau sur la terre d'Antoine Morin, le chemin continuera selon les plaques et piquets plantés en terre à travers le désert de Jean Langlois, et René Gagnon, où il se trouve un ruisseau sur lequel il sera fait un pont par les susdits trois habitants, le chemin continuera selon la plaque faite aux arbres dans le bois debout à travers du bas des terres jusqu'à la seconde terre de Jean Langlois où le chemin passera dans le désert entre la grange et la maison jusqu'au ruisseau à la Loutre, qui se trouve entre sa terre et celle de Mr William Ross sur lequel il sera fait un pont par tous les habitants de Nord Est depuis René Gagnon lui non compris jusqu'en Sud Ouest du terrain de Mr William Ross et ses enfants, continuera le dit chemin selon les piquets ci devant plantés en terre par le lieutenant Julien Ré(h)el et Pierre Lepage au bas des terres jusqu'à Antoine Ruest à la pointe aux Pères, ou le ci devant Antoine Ruest a consentis à une Equerre sur sa terre d'environ trois arpens jusqu'à la Rivière de la pointe aux Pères où il sera fait un pont par Jacob Heppel et tous les autres qui ont des terres jusqu'au dit Antoine Ruest, les deux compris (un mot illisible) continuera dans le bois debout selon les plaques faites aux arbres jusqu'à Antoine Morin fils, et poursuivra par le bas des terres selon les piquets jusqu'à chez Germain Pineau, où se trouve le Ruisseau du Grain sur lequel il sera fait un pont par Jacob Heppel pour sa seconde terre et tous les habitants jusque et compris le dit Germain Pineau, continuera le dit Chemin selon les piquets jusque chez Batiste Banville, ou se trouve un petit Ruisseau sur lequel il sera fait un pont avec Baptiste (plutôt: Bastien) POIRIER (un mot illisible), poursuivra toujours au bas des terres selon les piquets jusqu'à la Rivière la liberté sur laquelle il faudra un pont qui sera fait par Charles Prou et tous les habitants qui ont des terres jusque et compris Ambroise St-Laurent Continuera selon les piquets jusqu'au Ruisseau Soulard, sur lequel il sera fait un pont pour Basile Côté et tous les habitants qui ont des terres jusque et compris Nicolas Lepage, et continuera le dit chemin selon les piquets jusqu'à la pointe de la Rivière de Rimouski ou il se trouve une équerre portant au Sud pour arriver à l'endroit du passage à gué de la dite rivière le long de la clôture S.O. du domaine jusqu'au (deux mots illisibles) de la maison seigneuriale et du fourni, continuera le dit chemin... jusqu'à Trois-Pistoles..." De là, le chemin sera interrompu... Une nouvelle requête parraîtra le 23 novembre 1808, pour finir le chemin jusqu'à Trois-Pistoles. Parmi les suppliants il y avait Pierre Poirier, fils de Sébastien. Document ANQ (Inf. Richard Poirier)
Mentions légales  |  Contactez-nous  |  Notre mission  |  Liens partenaires  |  Votre arbre généalogique
Copyright © NosOrigines.qc.ca 2018